Sur mon radar cette semaine

Alain Giguère

Crop à la Une

Nos études publiques

Fil RSS

Nos contenus

Notre blogue

Bienvenue sur notre blogue. Ici, nous partageons nos idées et nos sources d’inspiration en toute liberté !

Le « Glamping »

Catégories: Nos capsules d'intérêt

Publié le 01-29-16 à 09:52

Comme la société est en constante mutation, on a assisté à bien des changements dans les pratiques et hobbies des gens, et les activités de camping et de plein air n'y font pas exception.

Dans les années 70 et 80, l’activité était somme toute assez minimaliste : une tente non imperméable en nylon ou en coton, un sac de couchage rudimentaire, un poêle Coleman et le tour était joué. Du moins, cela suffisait à satisfaire le besoin d'authenticité et d'un retour aux sources pour la plupart des adeptes.

Plus tard, dans les années 90 et 2000, les activités de plein air ont bénéficié d’innovations et de changements technologiques. Le matériel des aventuriers qui escaladent l’Himalaya s’est démocratisé et est devenu accessible au randonneur du dimanche. D’une activité simple, le plein air s’est mué en une activité complexe et spécialisée. Les adeptes recherchent dorénavant le dépassement de soi, la performance. Tout comme une randonnée de vélo s’effectue désormais avec des cuissards et un gilet bardé de commanditaires, une randonnée en forêt exige des pantalons qui sèchent extrêmement rapidement, même par beau temps.

Aujourd’hui, la tendance est au « glamping », un mot valise inversé qui combine camping et glamour. Le glamping consiste en un hébergement dans des installations insolites (tente Utopia, yourte, cabane, caravane Airstream, chariot bâché, maison arboricole, roulotte, tipi, verdine ou tente dans les arbres). L’hébergement doit se démarquer par son confort, son design et l’endroit où il est situé.

Pourquoi cette mode aujourd’hui?

L’analyse des valeurs socioculturelles de notre programme Panorama nous fournit une piste de solution.

Les adeptes d'activités de plein air sont d’une part attirés par le luxe et les marques qui offrent une valeur ajoutée tout en appréciant les marques et produits locaux qui allient artisanat et authenticité. Ils tentent d’adopter un style de vie écologique et de résister à la société de consommation et, outre le fait qu'ils pratiquent le plein air, ont très peu besoin d’évasion.

Le glamping réconcilie très bien deux dimensions qui peuvent à priori s'opposer à bien des égards. Il offre le luxe, le confort, mais dans un contexte très « roots » et naturel : exactement ce que ces consommateurs recherchent.

Cette niche de consommateurs recèle des opportunités pour différentes marques, notamment celles qui œuvrent dans le domaine de l’équipement de plein air en offrant une promesse de marque à forte valeur ajoutée qui allie confort et nature. Le créneau « nature et performance » est très bien desservi par les North Face de ce monde, mais peu se positionnent dans le créneau du confort-chic. Il y a également ici une occasion à saisir pour les transformateurs et distributeurs alimentaires : pourquoi ne pas offrir une expérience gastronomique qui se prépare facilement au fond des bois? Si en plus elle est écologiquement responsable, il y a certainement là une opportunité de marché.

Les consommateurs ont souvent des comportements qui peuvent sembler incohérents ou contradictoires et seule l’analyse de leurs valeurs socioculturelles permet de s’y retrouver.

Par CROP