Sur mon radar cette semaine

Alain Giguère

Crop à la Une

Nos études publiques

Fil RSS

Nos contenus

Notre blogue

Bienvenue sur notre blogue. Ici, nous partageons nos idées et nos sources d’inspiration en toute liberté !

L'entreprise et la responsabilité sociale - Ça commence dans sa cour!

Catégories: Nos capsules d'intérêt

Publié le 09-28-16 à 11:50

La responsabilité sociale des entreprises évoque pour la plupart la notion de redistribution de la richesse dans les communautés, dans des œuvres caritatives, des projets associatifs ou la protection de l’environnement. Mais l’un des principaux constats de la dernière étude de CROP sur le sujet conduit à une conclusion plus nuancée.

Pour les gens –consommateurs comme citoyens– la responsabilité sociale de l’entreprise commence dans les procédés de fabrication, les chaînes d’approvisionnement, dans l’impact des activités des organisations sur la société et l’environnement. L’engagement dans des causes vient après, même si jugé aussi très important.

En très forte majorité, les gens s’attendent avant tout à ce que les entreprises traitent bien leurs employés, que leurs produits et services (et ceux de leurs fournisseurs) soient sans danger pour la santé des gens et l’environnement. Elles doivent aussi suivre les normes de qualité et d’éthique les plus élevées dans leurs pratiques, partout où elles sont implantées.

Par ailleurs, consommateurs et citoyens se segmentent de façon importante selon ce qu’ils attendent des entreprises en termes de responsabilité sociale : plus d’une personne sur deux au Québec veulent voir les entreprises faire preuve de leadership en ces domaines et disent être influencés dans leurs décisions d’achat et de choix par ces considérations.

Soulignons notamment que l’Idéaliste évolue dans une mouvance s’inspirant de l’alter-mondialisme. Il est très « écolo ». Il veut une répartition de la richesse plus « équitable ». Il rêve d’un monde meilleur pour tous et pense qu’on peut y arriver. Il critique sévèrement les entreprises, mais croit à une collaboration possible avec elles. Il est très branché, actif sur les médias sociaux et a le potentiel de faire un « bruit » énorme sur la réputation des entreprises (en mal comme en bien)!

Ainsi, pour les marques, les entreprises et les institutions, l’opportunité est de s’assurer que les consommateurs appartenant aux segments les plus sensibles à ces préoccupations soient bien disposés à leur égard. Ce qui est fort variable selon nos études sur les marques!

Vous voulez évaluer si votre propre marque est bien positionnée sur ce plan? CROP peut vous aider.

Par CROP