Sur mon radar cette semaine

Alain Giguère

Crop à la Une

Nos études publiques

Nos contenus

Notre blogue

Bienvenue sur notre blogue. Ici, nous partageons nos idées et nos sources d’inspiration en toute liberté !

Une controverse autour d’un sondage CROP pour AIMIA

Catégories: Crop à la Une

Publié le 04-03-18 à 13:28

Un malencontreux tourbillon médiatique et de relations publiques s'est abattu sur AIMIA (la compagnie mère d'Aeroplan) depuis jeudi dernier mettant en cause un sondage CROP, les forçant à s'excuser auprès de leurs membres.

En tant que président de CROP, je me dois de réagir vivement à cette crise de désinformation.

À l'origine de cette mésaventure, une membre du programme Aeroplan répondait à une de nos entrevues mesurant les valeurs des consommateurs et fut scandalisée du genre de questions que l'on posait. La dame en question exprima son mécontentement sur Facebook et Twitter, et le tout s'enflamma rapidement.

Une partie importante de nos travaux vise à comprendre les tendances dans les valeurs personnelles des consommateurs et des citoyens. Notre expérience nous a enseigné que celles-ci sont infiniment plus aptes à prédire la consommation des produits, de services et de marques que le sexe, les groupes d'âge ou le revenu; des données que l'on utilise quand même aussi. C'est en répondant à certaines questions sur les valeurs personnelles que ce membre Aeroplan s'est emporté.

Même si au premier regard, certaines questions peuvent apparaître choquantes, elles mesurent quand même des phénomènes fondamentaux que les marques, les entreprises et les institutions doivent prendre en considération. Précisons de plus que l'on prévient les répondants de ces sondages que certaines questions de l'entrevue peuvent apparaître choquantes, mais qu'elles servent expressément à comprendre les valeurs personnelles des gens.

Voici quelques-unes de ces questions qui furent choquantes pour cette répondante, ainsi que les proportions de la population canadienne qui s'estiment en accord avec ces énoncés. Nous ajoutons aussi d'autres questions (se trouvant aussi dans le même questionnaire et leur faisant contrepoids)...

Ces résultats nous montrent que la société canadienne est en plein bouleversement : des tendances néo-conservatrices sont en pleine progression, alors qu'en même temps on observe une croissance marquée de « postures » d'expression personnelle qui vont à l'encontre des valeurs traditionnelles.

Il me semble que comme société, nous devons suivre l'évolution de ces phénomènes. Il me semble que les marques, les entreprises et les institutions se doivent de savoir où leurs parties prenantes se situent sur de tels enjeux.

Une brisure sociale semble être en train de s'opérer. Pour certains, la société change trop vite et ils se replient vers des valeurs traditionnelles en quête de réconfort. Pour d'autres, la vie actuelle offre des possibilités de s'exprimer et de s'épanouir comme jamais auparavant.

Les marques et les entreprises doivent savoir et ajuster leurs communications et leurs politiques d'engagement social en conséquence. L'avenir des marques dépendra de leur capacité à engager de façon optimale leurs parties prenantes, à partager et exprimer leurs valeurs. Pour ce faire, il faudra bien les connaître.

Si nos questions choquent les sensibilités de certains, nous en sommes tout à fait désolés. Mais notre but est de comprendre l'évolution des valeurs des consommateurs et des citoyens au pays, ce avec les meilleurs moyens qui soient.

Alain Giguère
Président, CROP inc.
Le 3 avril 2018

Données personnelles : les Québécois sont-ils partageurs?

Catégories: Crop à la Une

Publié le 03-02-18 à 10:49

88 % des Québécois pensent que la démocratie passe par l’ouverture des données publiques, et 38 % sont mêmes prêts à partager leurs données personnelles pour garantir leur sécurité.

« Avec le déploiement de l’économie numérique, la relation entre les consommateurs et les entreprises s’est complètement transformée grâce à la circulation de l’information. Les résultats de l’étude démontrent que les Québécois et les Ontariens souhaitent ardemment que la même transformation s’opère au niveau des institutions publiques, ayant l’impression qu’ils en retireront des bénéfices comme citoyens. En effet, ils considèrent que le développement d’outils numériques facilitera leurs relations avec les institutions publiques et favorisera même l’expression de la démocratie locale. »

explique Stéphane Gendron, vice-président de la firme CROP.


Pour plus de détails veuillez consulter le Communiqué de presse.

Cliquer ici pour consulter le communiqué

Étude sur le service public québécois

Catégories: Crop à la Une

Publié le 12-20-17 à 14:22

Publié sur La Presse+, voici le résumé d’une étude sur le service public québécois que CROP a faite pour GESTION, le magazine de HEC Montréal.

http://plus.lapresse.ca/screens/553cc269-4db8-4c8f-a34e-ad3648c8f1bf__7C___0.html

Faire la paix

Catégories: Crop à la Une

Publié le 10-13-17 à 14:53

Un projet de société mobilisateur ? Conclure un nouveau pacte avec les immigrants, afin de négocier une paix durable pour l’avenir des Québécois.

Cliquez ici pour consulter l’article paru dans L'actualité inspiré des résultats de notre question en août 2017 sur l'attitude des gens face à l'immigration

13% des Canadiens appartiendraient aux communautés LGBT au Canada

Catégories: Crop à la Une

Publié le 08-10-17 à 17:15

La Fondation Jasmin Roy diffuse les résultats de notre grand sondage pancanadien sur les communautés LGBT. Les médias en parlent! Accédez aux résultats du sondage @ http://fondationjasminroy.org

Pour plus de détails, veuillez consulter les articles journalistiques suivants.

Cliquez ici pour consulter l’article paru dans Ici.Radio-Canada

Cliquez ici pour consulter l’article paru dans La presse

Cliquez ici pour consulter l’article paru dans L’actualité

Cliquez ici pour consulter l’article paru dans TVA Nouvelles

Cliquez ici pour consulter l’article paru dans le Newswire